);

La Machotte

C’est Perrine, une jeune femme, qui est à la tête de la Brasserie la Machotte.

Et madame sait de quoi elle parle ! Un discours aussi pétillant que ses blondes, mais aussi sérieux que ses blanches. La micro-brasserie artisanale est installée dans une ancienne ferme, tel un ilot qui baigne égaré dans un océan de vignes. Ce qui n’est pas pour déplaire à un sommelier… 

Quel charme elle a cette bière La Machotte ! Quelques années seulement d’exercice et voilà que madame la brasseuse nous glorifie de cervoises aussi originales que délectables. 

Au fait, la Machotte,  c’est une chouette en provençal…

philip-brown-Wt8BhFiGkw0-unsplash
You talk to me?
Cercopithèque_à_tête_de_hibou_(2015)
Singibou

Cherchez l’intrus

Bien que quelques irréductibles la considèrent aussi comme un esche. Qu’est-ce qu’un esche ? Un appât pour la pêche. Pas le fruit, hein. Aussi appelé callianasse, soit dit en passant (pour développer votre… pisciculture). Et comme ce n’est pas une jolie chose, je consens à vous la livrer quelque peu embellie pour l’occasion :

Leçon terminée, revenons à la Brasserie La Machotte.

Perrine a concocté ses ingénieuses recettes, assemblages de malts plus ou moins torréfiés, de préférence originaires de l’autre pays du fromage. Le pays plat, où on danse sans rien dire, aux dimanches sonnants. 

C’est l’heure de l’empâtage, afin d’obtenir la maische. Et qu’est-ce que la maische ? Le mélange de malt concassé et d’eau. Puis viennent la filtration, la cuisson (pendant laquelle on “houblonne”), le refroidissement… et enfin, la fermentation !

Perrine maîtrise chacune des étapes avec virtuosité ; c’est elle qui fait tout ! Et le résultat est surprenant, hors du commun. Les bières ont un nez au charme gourmand, et sont pourvues d’une élégance naturelle tout à fait inhabituelle pour des bières de type Ale, c’est à dire de fermentation haute. Gageons que dame la brasseuse a su y instiller une part d’elle-même, savant mélange de séduction bariolée et de distinction bohème…

Brasserie la Machotte
Brasserie la Machotte

La blanche : nez complexe, frais; délicatement oxydatif, sur des notes de camomille infusée. La bouche est puissante, et développe des amers nobles, salivants. De l’intensité et de la longueur au service d’une matière élancée et digeste : le palais reste agréablement net, prêt pour d’autres expériences… 

La blonde : des arômes inouïs de douceur. Notes de miel de lavande, biscuit, fleurs printanières, aubépines, chèvrefeuille… En bouche la finesse et la légèreté prédominent, voilà une bière aérienne et facile. 

L’ambrée : richesse gourmande, volume, nez d’épices douces, de sirop d’érable. Mais, là encore, on a davantage affaire à une bière légère et désaltérante, qu’à une ambrée classique forte, aux amers prononcés. Cette brasseuse nous gratifie de boissons à son image, pleines de féminité.

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×
×

Panier